Brésil: tout citoyen touchera un revenu sans condition
8.11.2014

Brésil Alloc. Universelle.JPG

Le 12 février 2004, le président Luis Inácio Lula da Silva a promulgué la loi sur le revenu de base des citoyens, qui promet à tous les Brésiliens, sans aucune distinction, et aux étrangers vivant dans le pays depuis plus de cinq ans, de recevoir de l’Etat une somme suffisante pour leurs dépenses essentielles, comme l’alimentation, l’éducation et la santé.

 

Il s’agit d’une allocation universelle versée de la naissance à la mort, sans condition, qui englobe sans aucune exception les riches et les pauvres.

Cela correspond au principe du revenu minimum, qui a des défenseurs dans de nombreux pays et qui consacre le droit à la vie pour tous, indépendamment de l’exercice d’un travail rémunéré. Cette loi voit le jour grâce à l’obstination du sénateur Eduardo Suplicy.

 

Elle est appliquée progressivement à depuis 2005, en fonction des possibilités du budget de l’Etat, en commençant par les pauvres. Couplé à d'autres plans, dont le plan "Faim Zéro", le Brésil est en train de vaincre l'extrême pauvreté.

 

Le revenu moyen des familles les plus pauvres a triplé rien qu'en réduisant les dépenses bancaires et bureaucratiques. Lors du sommet Brésil-UE, Dilma Rousseff a rappelé qu'on ne vaincrait cette crise qu'en mettant en place des politiques qui créent des revenus, et non des politiques qui les réduisent.

 

Mais en Belgique, on est habitué: on fait l'inverse de ce qu'on devrait faire, puisque la gouvernance économique prend le pas sur la démocratie.